VOUS LE DITES DANS LA NR :

Texte de Léandre Boizeau paru le 20 novembre sous le titre « Nous vivons vraiment une époque formidable ! »

Une analyse fine de la situation par un « Ronchon » philosophe !

 

« Nous, les vieux, qui avons connu la guerre – la deuxième, quand même ! –, l’après-guerre, la guerre d’Algérie, mai 68… Nous qui avons échappé à la tuberculose, la poliomyélite et la variole, nous pensions tout savoir des aléas de la vie. Erreur », souligne l’écrivain domicilié à Buzançais, Léandre Boizeau.


« Le Covid est arrivé ! (Je le préfère au masculin) Sans se presser d’ailleurs, au départ. Et on le regardait de loin vu qu’il ne s’attaquait qu’aux gens mangeant des drôles de bestioles qu’on ne connaît même pas chez nous. Nous, les adeptes du boudin purée et du steak frites, on pensait être à l’abri de ce genre de mésaventure. Jusqu’à l’arrivée du monstre, ce lâche qui, comme par hasard, s’attaque en priorité aux vieux !
Du coup, ce fut la guerre. Il a donc fallu prendre des mesures, toutes plus contraignantes les unes que les autres et pas toujours bien comprises, c’est le moins que l’on puisse dire… Parmi elles, celle qui nous touche le plus, nous les vieux, c’est l’obligation qui nous est faite de rester confiné avec une permission de sortie par jour que nos têtes d’œuf ont baptisé “ déplacement dérogatoire ” pour faire sérieux. Mais attention : il n’est pas possible de sortir comme ça, le nez au vent, il faut au préalable remplir “ L’attestation de déplacement dérogatoire ”, (formulaire qui nous est fourni chaque jour par la NR, merci la NR) qu’on doit présenter aux forces de l’ordre en cas de contrôle.
“ Moi, j’te dis que c’est pour réactiver la brigade spécialisée dans la délinquance gériatrique ! ”, disait récemment un Ronchon râleur. Mais peut-on accorder foi aux allégations d’un délinquant de la route qui s’est fait prendre au moins à deux reprises en excès de vitesse, respectivement à 52 et 53 km/h, à l’entrée de son village, en allant chercher son pain à la boulangerie ? J’ai donc décidé de me faire mon opinion, tout seul. Hier, je devais me rendre à Châteauroux. Une aventure ! Est-ce que j’allais encore savoir conduire ?
Papy 4L J’ai donc pris la route, muni de mon attestation, de mon masque, de mes papiers… tout quoi ! À l’aller, rien à signaler. Au retour, une première alerte à Cap Sud : un barrage de police. Mais j’y échappe vu qu’ils sont déjà occupés avec deux voitures arrêtées.
Seconde alerte, tenez-vous bien, en plein cœur de Niherne ! Alors là, je m’interroge : à onze heures du matin, à cet endroit-là, il y a sans doute plus de chances de rencontrer une mamie – voiturette ou un papy – 4L en conduite périscopique qu’un Go Fast remontant d’Espagne ! Et si mon Ronchon avait raison ? À la réflexion, je pense que non, mais c’est vrai qu’on peut parfois s’interroger quand on consulte le palmarès des contrevenants : un pêcheur au bord de l’eau, un ramasseur de pissenlits pour ses lapins, deux bûcherons…
Mais ne nous plaignons pas, nous, les vieux ! Cette période nous ramène en enfance, on a le tout : les ausweis, le couvre-feu, les queues devant les boulangeries et les pharmacies. Ne manquent plus que les tickets de rationnement pour que notre bonheur soit complet ! »

 

Photo: Léandre Boizeau. © Photo NR

Léandre Boizeau

Dernières nouvelles

29/10/2020

Communiqué reconfinement

Chatillonnaises, Chatilonnais, chers concitoyens, Cette fois-ci nous y sommes. Ce soir à minuit,...

😀

BILLET D'HUMEUR !

VEUT-ON LA MORT DU PETIT COMMERCE ?   Le gouvernement a pris la décision de ne laisser ouve...